35e congrès annuel

du 22 au 24 mars 2013

Le 35e Congrès annuel de la SQRP se tiendra à Saguenay.

Thème du congrès : Recherche et milieux d’intervention : tisser des liens durables

Le congrès a pour objectif de favoriser le développement et l’implantation de liens durables entre la recherche et les milieux d’intervention pratiques tout en favorisant
le transfert des connaissances.


INSCRIPTION ET FRAIS D'INSCRIPTION AU CONGRÈS


Les inscriptions sont terminées.

HÉBERGEMENT


Les congressistes de la SQRP pourront bénéficier d’un tarif très avantageux lors de leur séjour à l’hôtel Le Montagnais de Saguenay (lieu du congrès, localisé dans l’arrondissement Chicoutimi), situé au 1080 boulevard Talbot. Les coûts varient de 119 $ (occupation simple) à 149 $ (occupation quadruple) par nuit, incluant le petit déjeuner (plus les taxes). Aussi, l’accès Internet haute-vitesse sans fil (Wi-Fi) est inclus dans toutes les chambres et les appels téléphoniques locaux sont gratuits, ainsi que le stationnement.

GRANDS ÉVÉNEMENTS DE LA PROGRAMMATION


Jour 1
VENDREDI 22 MARS
Jour 2
SAMEDI 23 MARS
Jour 3
DIMANCHE 24 MARS
  • 17h à 18h
  • Maryse Lassonde, Directrice scientifique et membre du conseil d’administration, Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT)
  • Montagnaise 1

Les conséquences à court et à long terme des commotions cérébrales dans le sport


L’incidence des commotions cérébrales dans le sport est évaluée à plus de 2 millions par année aux États-Unis, constituant une véritable épidémie. Bien que les évaluations neuropsychologiques indiquent que dans la majorité des cas, les symptômes post-commotionnels se résorbent après environ 15 jours, nos travaux indiquent que des anomalies cérébrales persistent au-delà de cette période. Ainsi, des études électrophysiologiques démontrent que l’onde P3, liée aux processus d’attention et de mémoire, demeure anormale même deux ans après la survenue de la commotion. De plus, des modifications neurométaboliques et axonales sont visibles dans les régions motrices quelques jours après la commotion et ces anomalies persistent dans le temps. Enfin, à plus long-terme, soit plus de 30 ans après la commotion cérébrale, on observe des atteintes cognitives (mémoire, flexibilité mentale), motrices (ralentissement moteur) et anatomiques dans les régions cérébrales généralement affectées lors de maladies dégénératives.

TÉLÉCHARGEZ LA PROGRAMMATION COMPLÉTE PDF »

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES ET AUTRES DOCUMENTS


Le congrès a pour objectif de favoriser le développement et l’implantation de liens durables entre la recherche et les milieux d’intervention pratiques tout en favorisant le transfert des connaissances.

Aucun document de disponible pour le moment.

PARTENAIRES DE LA SQRP


UQAC
Ordre des psychologues du Québec
SCP