BD – Aoutch ! La douleur, c’est pas juste dans la tête

Imaginons : vous glissez et tombez dehors. Vous avez mal : le signal nociceptif monte jusqu’au cerveau, où il est traité pour former l’expérience de douleur. Un homme constate votre situation, mais sa perception est teintée par des stéréotypes qui influencent son évaluation de votre douleur. De l’aspect physiologique aux facteurs psychologiques et socioculturels, la douleur ce n’est pas simple!

Estefania Loza est étudiante au doctorat recherche et intervention de l’Université de Montréal (UdeM). Son projet doctoral se concentre sur les facteurs socioculturels influençant la perception de la douleur d’autrui. Marie-Eve Picard est étudiante à la maîtrise en psychologie à l’UdeM. Son mémoire consiste à développer un modèle prédictif permettant de prédire des scores d’expressivité faciale en réponse à des stimuli nociceptifs à partir de l’activité cérébrale.

Émilie Giguère est actuellement étudiante à la majeure en psychologie de l’UdeM. Elle s’implique dans plusieurs projets de recherche examinant notamment comment les suggestions hypnotiques et la méditation pleine conscience peuvent moduler les expériences douloureuses. Carolane Desmarteaux est étudiante au doctorat en neuropsychologie (recherche et intervention) de l’UdeM. Elle s’intéresse au rôle de la suggestion et à la métacognition dans le trouble neurologique fonctionnel.

 

1218