Texte – Narcissisme et cyberviolence en relation intime chez les 17 ans et plus au Québec

La cyberviolence en ligne est un phénomène contemporain qui risque de se complexifier en parallèle avec les avancées technologiques et la hausse des comportements numériques. L’étude des prédicteurs est essentielle à sa compréhension. La présente étude examinera le rôle du narcissisme, du désengagement moral et de la jalousie sur la manifestation de cyberviolence en relation intime.

Andrée-Anne Dufresne est une étudiante au baccalauréat en psychologie à l’Université de Sherbrooke. La psychologie l’a toujours intéressée, elle qui s’interroge toujours sur le pourquoi derrière les actions de l’humain. Ses intérêts de recherche sont nombreux, mais on peut souligner l’importance qu’elle accorde à la personnalité, aux troubles de l’humeur et à l’anxiété, à la psychologie sociale et aux changements dans les différents programmes qui pourraient avoir lieu pour rendre les services psychologiques plus accessibles.

Esther Lafontaine est étudiante au baccalauréat de psychologie de l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts de recherche gravitent autour des relations interpersonnelles, les conséquences de la sphère numérique dans la vie des individus, la neuropsychologie et les troubles du langage.

Nazifa Ali est une étudiante au baccalauréat de psychologie de l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts de recherche gravitent autour des relations intimes avec ceux qui ont un profil narcissique, de l’effet du style de l’attachement sur l’anxiété et la dépression et sur l’autosabotage dans une relation saine. Elle accorde de l’importance à ces concepts selon les observations qu’elle a faites de son entourage. Elle voudrait approfondir ses connaissances sur ces thèmes afin de pouvoir aider les autres.

838